L’accouchement prématuré : Pévention

L’accouchement prématuré : Pévention

Le meilleur traitement de la prématurité consiste actuellement à prévenir tous les risques de manière que la grossesse se poursuive le plus longtemps possible.

Il y a encore peu de temps, les causes d’accouchement prématuré étant mal connues, on pouvait difficilement lutter contre ce mal considéré à juste titre comme un accident grave. Le seul recours pour sauver l’enfant était de le placer dés sa naissance en couveuse qui, faisant office d’utérus artificiel, le protégeait contre les agressions extérieures telles que le froid et les maladies infectieuses, et lui assurait un apport nutritionnel.

De nos jours, c’est par la prévention que l’on tente de diminuer les risques de prématurité, en dépistant le plus tôt possible les naissances avant terme et, lorsque celles-ci sont inévitables, en améliorant la surveillance et les soins des prématurés. Par ailleurs, les grands prématurés ont aujourd’hui plus de chance de survivre et les médecins n’hésitent pas à provoquer un accouchement avant terme si des risques de mort in utero menacent le fœtus.

Le rythme de vie
Pour se ménager des conditions satisfaisantes de repos, la future mère devra prendre des mesures qui souvent modifient ses habitudes de vie :
  Changement du cadre de travail ;
  Présence à la maison d’une aide sociale ;
  Les deux semaines de congé supplémentaires et au besoin ;
  Un arrêt de travail au cours du premier ou du deuxième trimestre sera parfois nécessaire à la femme salariée.

L'hygiène de vie
La future mère doit prendre conscience qu’en fumant, en buvant, en se déplaçant Inconsidérément en voiture, elle compromet l’avenir de son enfant. Le simple respect de règles d'hygiène et de diététique élémentaires réduit considérablement les risques.

L'intervention chirurgicale
Il y a des cas précis où l’on prévient l'accouchement prématuré par une intervention chirurgicale : c'est ainsi qu'une béance du col sera corrigée par un cerclage, pratiqué entre deux mois et demi et trois mois de grossesse. Le cerclage se fait sous anesthésie générale et consiste à fermer l'ouverture du col par un fil. Au moment de l’accouchement, le fil est retiré pour permettre au fœtus de naître par les voies naturelles.