Le nouveau-né: son aspect physique

Le nouveau-né: son aspect physique

Contrairement à l’adulte, les proportions du corps du nouveau-né sont anormales. Il n’a pas encore eu l’allure d’un homme :
  La tête est grosse proportionnellement au reste du corps. Elle représente un quart de la longueur totale ;
  Le front occupe les trois quarts du visage ;
  Le tronc est large et plus long que les membres ;
  Les jambes sont relativement courtes ;
  L’abdomen est rond et saillant ;
  Les organes génitaux semblent anormalement développés ainsi que les pieds et les mains.

Le nouveau-né reprend les positions qu’il avait dans la cavité utérine. Il replie les membres inférieurs, retrouvant ainsi l’attitude fœtale. Ses premiers mouvements sont désordonnés, ils s’organiseront à mesure que le système nerveux se développera.

Le corps

Le corps du nouveau-né est recouvert d’une matière blanche et grasse que l’on appelle « le vernix ». Il peut se situer sur tout son corps ou simplement sur ses mains et son visage. Il joue le rôle d’un enduit protecteur. Cet enduit ne doit pas, de ce fait, être retiré immédiatement, il disparaît de lui même en deux ou trois jours.

Le duvet qui recouvrait le corps à la naissance tombe en lambeaux laissant apparaître une peau fragile, mince, de couleur rose foncé qui s’éclaircit de plus en plus. Il est fréquent d’observer dans la nuque, sur la partie médiane du front, la racine du nez ou les paupières supérieurs, des taches rouge vif et lisses qui se distinguent bien du reste de la peau. C’est un phénomène banal qui disparaît spontanément après quelques mois.

Chez plus du tiers des enfants nés à terme et chez presque tous les prématurés, on observe l’apparition d’un ictère, appelé ictère simple du nouveau-né, qui provoque une légère jaunisse. Il est du à l’immaturité de la cellule hépatique qui élimine encore imparfaitement la bilirubine. Il régresse rapidement et disparaît vers le dixième jour.

Les ongles des pieds et des mains sont anormalement longs. Il faut résister à l’envie de les couper, car cela risquerait de provoquer une infection légère.

La tête

Le nouveau-né n’arrive pas à tenir la tête droite, elle est trop lourde et les muscles du cou sont trop faibles pour la soutenir. Il arrive fréquemment que la tête ait une forme allongée ou qu’elle soit aplatie ou bosselée d’un coté. Ces déformations sont dues aux fortes pressions que la tête subit lors du passage dans le bassin osseux. Elles disparaissent tout naturellement et le crâne s’arrondit.

Le crâne du nouveau-né est particulièrement souple, les os ne sont pas soudés entre eux comme chez l’adulte, ils sont séparés par des bandes de tissu fibreux, les sutures, qui s’élargissent en deux points pour former les fontanelles. Elles sont d’une grande importance au moment de l’accouchement, car elles servent de repères de la présentation fœtale. Elles se referment au cours des dix-huit premiers mois.

Les cheveux

Qu’il naisse quasiment chauve ou très chevelu, le nouveau-né n’aura sa chevelure définitive qu’après quelques semaines. Les cheveux qui, à la naissance, sont abondants ou très fins et généralement noirs, tombent pour laisser place à une nouvelle pousse plus claire et lisse.

Les jambes

Elles apparaissent légèrement arquées et repliées et se laissent difficilement étendre d’une manière complète, surtout lorsque l’enfant est éveillé et crie. Une asymétrie de longueur ou des plis de la cuisse doit faire suspecter une luxation de la hanche.

Les mains

Elles sont fermées et lorsqu’on parvient à les ouvrir en douceur et à introduire un objet ou un doigt dans la paume, les doigts se serrent fortement.

Les yeux

Les yeux du nouveau-né sont grands et restent le plus souvent fermés. Quand l’enfant ouvre ses paupières, vous découvrirez peut-être qu’il louche. C’est parce que les muscles qui les coordonnent ne sont pas assez développés, et il ne sait pas encore se servir de ses deux yeux à la fois pour fixer les choses qui l’entourent. Cela se développe très rapidement les premiers jours et s’affine peu à peu dans le courant du premier mois.

Presque tous les bébés ont des yeux plutôt foncée à la naissance (n’est pas définitive) parce que la pigmentation naturelle des yeux ne s’est pas encore faite. S'il doit changer de couleur, cela se fera petit à petit. Parfois, il faut attendre six mois pour que les yeux acquièrent leur coloration définitive.

On a longtemps pensé que le nouveau-né ne voyait pas. En fait, sa vision est différente de celle de l’adulte, elle est floue. On a constaté que l’enfant ne distingue que les formes estompées distantes de ses yeux de 25 à 30 cm et la seule couleur qu’il perçoit est le rouge. En revanche, il est très sensible à l’intensité lumineuse. Pour se protéger contre une lumière trop forte, il cligne les yeux ou les ferme complètement.

La température

Avant sa naissance, l’enfant a vécu dans un environnement dont la température égale à 37°C est supérieure à celle de l’atmosphère de la maternité. Les deux premiers jours, il se refroidit, ce qui explique qu’il doit être chaudement vêtu. La température, prise plusieurs fois par jour, permet de s’assurer d’une bonne régulation thermique.