La laryngite aiguë

La laryngite aiguë

La laryngite aiguë est une inflammation aiguë du larynx. Elle est généralement d'origine virale ou bactérienne.

La laryngite aiguë est une affection fréquente provoquée par une infection bactérienne ou virale (Inflammation du larynx). Elle survient à tout âge surtout en automne et hiver, mais se révèle particulièrement dangereuse avant l’âge de quatre ans en raison des risques d’asphyxie qu’elle peut entraîner.

Le larynx est le conduit qui fait suite au pharynx (fond de la bouche) et débouche dans la trachée artère (qui descend aux bronches, aux poumons), permettant la respiration. Le larynx est également l’organe de la phonation, car il contient les cordes vocales. Il est plus long, plus étroit et plus souple chez l’enfant que chez l’adulte.

L’infection du larynx entraîne un gonflement de ses parois, responsable d’une gêne respiratoire importante du fait du rétrécissement du passage.
La laryngite aiguë est souvent consécutive à un rhume, à une angine ou à une infection grippale.

Les symptômes

La laryngite aiguë se caractérise par une toux sèche, une voix rauque et affaiblie, un peu de fièvre. La plupart du temps, ces symptômes s’atténuent progressivement sans qu’il y ait besoin de traitement. Mais, dans certains cas, quand l’enfant a moins de quatre ans, une gêne respiratoire importante s’installe, la toux devient incessante et la voix de plus en plus couverte. L’enfant s’agite, éprouve une sorte d’anxiété et un certain malaise. La toux le fait souffrir et sa respiration s’accompagne d’un bruit rauque et sifflant.

Le traitement

En attendant le médecin, il faut s’efforcer d’apaiser et de rassurer l’enfant. Il est utile d’appliquer sur son cou des compresses d’eau chaude et d’humidifier l’atmosphère à l’aide de décoctions d’eucalyptus ou en faisant couler de l’eau très chaude dans la baignoire. L’administration d’un calmant peut avoir un effet bénéfique.

Le médecin prescrira un traitement à base d’antibiotiques et de cortisone permettant de guérir rapidement le stade aigu de la maladie, même si l’enfant conserve pendant quelques jours une voix et une toux rauques. Lorsque la laryngite se déclare brutalement dans la nuit, que l’enfant a beaucoup de mal à respirer et qu’il est très angoissé, il est préférable, surtout si le pédiatre ne peut être prévenu, de partir immédiatement pour l’hôpital.