Choisir le sexe de l’enfant

Choisir le sexe de l’enfant

Pouvoir choisir le sexe de son entant est un rêve commun à tous les parents, un rêve auquel depuis des temps sorciers et charlatans se sont efforcés en vain de trouver des remèdes miracles.

Le sexe de l'enfant à naître a toujours été un sujet d'intérêt. Ceci s'explique par la prééminence donnée à un sexe par rapport à l'autre (par exemple : dans les monarchies, c'est le garçon qui accède au trône…).

Le choix du sexe peut être très important pour certains. Mais il n' y a pas de méthode certaine à notre connaissance à ce jour. Toutes sont basées sur des statistiques et ne sont donc pas efficaces à 100%.

Aujourd'hui les spécialistes pensent que le hasard n'est pas seul responsable de la détermination du sexe. En effet, la date, comme la nature et la fréquence des rapports sexuels semblent jouer un rôle important, de même que le milieu d'accueil que constitue pour les spermatozoïdes le liquide vaginal.

Propriétés des spermatozoïdes

Au moment de la fécondation, ce sont les cellules mâles ou spermatozoïdes qui déterminent le sexe de l’enfant : or, les spermatozoïdes X (qui donnent des filles) n'ont pas le même comportement dans le milieu vaginal que les spermatozoïdes Y (qui donnent des garçons), plus nombreux et plus rapides, ceux-ci sont légèrement favorisés. Cependant, les spermatozoïdes X sont plus résistants, et sont donc moins gênés dans leur cheminement vers l’ovule : Les spermatozoïdes "males" sont véloces et ont une durée de vie courte ; les spermatozoïdes "femelles" ont un déplacement plus lent mais une durée de vie plus longue.

En conséquence, si vous désirez un garçon, arrangez-vous pour avoir des rapports sexuels le plus près possible de la date de l’ovulation (au maximum un ou deux jours après). Au contraire, si vous désirez une fille, évitez les deux ou trois jours entourant cette échéance. Faites l’amour avant le troisième jour du cycle ou deux jours après l’ovulation.

De même, une pénétration peu profonde sera-t-elle plus propice aux spermatozoïdes X mieux aptes à supporter un long trajet. Il semble, d’autre part, que des éjaculations nombreuses les jours précédant la fécondation favorisent la naissance de filles, tandis qu’un rapport sexuel avec orgasme féminin favoriserait celle des garçons.

Régime alimentaire

La date exacte de l’ovulation étant difficile à situer avec précision, la méthode du calendrier se révèle fréquemment inefficace. C’est pourquoi on lui préfère depuis quelques années celle du régime alimentaire, découverte par le Pr Stolkowskl.

Cette méthode repose sur la constatation que le liquide vaginal entourant l'ovule joue un rôle déterminant dans la sélection des spermatozoïdes au moment de la fécondation :

   * Un milieu riche en sodium et en potassium est favorables pour les spermatozoïdes Y.
   * Un milieu riche en calcium et en magnésium à une action analogue sur les spermatozoïdes X.

Un régime alimentaire entrepris suffisamment à l’avance (au moins trois mois avant la conception) pourra contribuer au succès de l’un ou de l’autre type de spermatozoïde. Cette méthode est valable uniquement pour les femmes en excellente condition physique (en raison des carences qu’il peut entraîner).
Le régime mis au point par les spécialistes a déjà donné d’excellents résultats. Il est cependant difficile à suivre.