Les changements psychologiques chez la femme enceinte

Les changements psychologiques chez la femme enceinte

Des moments de fatigue suivi de phases hyper actives. De grands moments de bonheur précédés de moments de dépression intense. Autant de bouleversements psychologiques intenses qui caractérisent cette période. Quels sont ces changements ? Comment se manifestent-ils ? Et comment peut on y remédier ?

La femme enceinte vit d’intenses bouleversements psychologiques pendant ses mois de grossesse : Anxiété, nervosité, dépression ou excitation. Autant de syndromes que l'on retrouve même dans les grossesses les plus normales. Ces émotions proviennent des modifications corporelles de la femme, mais aussi hormonales. Le rôle du mari s’avère très important durant cette période d’intenses changements, il devra être à l’écoute et entourer sa femme de toute sa tendresse et sa fierté surtout qu’il se retrouve la cible de critiques et de souhaits rigolotes à accomplir immédiatement.
Les hormones y sont pour beaucoup mais il y a d’autres raisons plus psychologiques.

I. Quelles sont ces manifestations psychologiques ?

1. Les sautes d'humeur, les célèbres envies..
Les sautes d’humeur sont fréquentes sans aucune logique particulière. Ils apparaissent généralement durant le premier trimestre et se manifestent par d’étranges envies telles que la classique "envie de fraises à Noël". Cela peut se manifester également par le dégoût de certaines odeurs ou aliments. C’est aussi l’époque des interrogations et des doutes face à cette grossesse : le bébé sera-t-il normal ? Serais-je à la hauteur ? Vais-je y arriver ?...
Cette tempête psychologique et ces changements dans les habitudes olfactives et gustatives nécessitent du repos et l’éviction de tout ce qui vous dérange. La présence de votre mari à vos cotés est primordiale pour vous rassurer et atténuer ces malaises. Ces derniers devront disparaître à partir du cinquième mois.

2. La dépression
Elle est peu fréquente mais il importe de ne pas la laisser s’installer. Elle est favorisée par un malaise social ou des tensions relationnelles avec autrui y compris votre mari.
Ne vous renfermez pas sur vous-même, essayez d’en parler avec votre entourage le plus proche ou avec votre médecin. Ceci constitue le remède le plus efficace, car la formulation et l'identification de vos angoisses et soucis est un moyen sûr de vous en débarrasser et d'y trouver une solution. Sachez également qu’il existe des antidépresseurs qui pourront vous aider.

3. L’anxiété
Il est normal d'éprouver une certaine anxiété durant votre grossesse, en particulier au cours des derniers mois. De nombreuses questions passent dans votre esprit et vous vous sentez de plus en plus préoccupée par la santé de votre bébé ou encore par votre capacité à être une bonne mère. Ces préoccupations sont normales, mais n’en faites pas trop. Discutez en à votre mari ou à votre médecin, cela ne peut que vous aider. De l’exercice physique est aussi bon pour vous.

4. La "fatigue psychologique"
Des hormones telles que la progestérone, provoquent durant le premier trimestre d’irrésistibles envies de dormir. N’y résistez pas, cette fatigue est physiologique et tout à fait normale. Durant les deux autres trimestres, la fatigue peut être un signe d’anémie. Consultez votre médecin traitant.

5. Les pertes de mémoire
Des trous de mémoire peuvent survenir assez régulièrement, mais détrompez vous, ceci est passager et se dissipera dès que la fatigue de l’accouchement sera passée. Ce phénomène s’explique par le fait que le cerveau a du mal à se concentrer à cause des hormones de grossesse. Pour y remédier, dressez des listes et vérifiez deux fois les points de sécurité importants.

6. La sensibilité excessive
Toute femme enceinte a, en effet, une sensibilité plus élevée que d’habitude. Cela s’explique par une sorte de régression vers un état symbiotique foetal qui lui permet de connaître son foetus par empathie et la prépare à ressentir ses besoins après sa naissance.

II. Que faire alors pour remédier à ces troubles ?

1. Le papa peut lui aussi aider…
Premièrement, votre femme vit une incroyable histoire et c’est normal qu’elle soit déstabilisée. Alors soyez à ses cotés et ne l’accablez pas.
Deuxièmement, soyez à son écoute et intéressez vous à elle, après tout c’est vous le papa. Soyez un père actif !
Enfin, entourez votre femme de tendresse tout en lui manifestant votre fierté. Montrez lui aussi que vous l’aimez toujours, malgré sa silhouette passagèrement modifiée, et surtout que vous comprenez et acceptez les changements psychologiques qu’elle connaît.

2. Faites lui plaisir !
N'oubliez pas de temps en temps de lui offrir un cadeau (un bouquet de fleurs suffit), comme ça vous lui montrerez que vous pensez à elle et qu’elle est toujours votre bien aimée.

3. Repos
Il est primordial durant la grossesse que vous soyez bien reposée. Faites des siestes et essayez de dormir au moins huit heures par nuit. Vous pouvez également boire du lait chaud ou carrément prendre un bain pour vous détendre avant le coucher.
Outre toute l'information utile qu'ils peuvent vous apporter, les cours prénatals sont un excellent moyen de rencontrer des gens qui peuvent comprendre votre situation. Il est réconfortant de découvrir que vos sentiments et vos expériences n'ont rien d'inhabituel.