La thérapie sexuelle de Masters et Johnson

La thérapie sexuelle de Masters et Johnson

La méthode Masters et Johnson pour aider les couples à faire face aux problèmes sexuels se base sur un programme thérapeutique incluant éducation sexuelle, sensibilisation au toucher, communication et compression pénienne…

Certes la sexologie, partie intégrante de la psychiatrie, fait appel à un savoir pluridisciplinaire. Les modes de traitement sont multiples ; ils s’articulent en différentes stratégies : stratégie analytique, stratégie andrologique, stratégie cognitivo-comportementale, sexothérapie analytique, associant une psychothérapie courte à une cothérapie de couple consécutive.

Parmi ces modes de traitement il y a la thérapie de Masters et Johnson, recherche frayée sur la nature de réponse sexuelle humaine et le diagnostic et le traitement des désordres et des dysfonctionnements sexuels de 1957 jusqu'aux années 90.

Dans la phase initiale de leurs études, de 1957 jusqu'en 1965, ils ont enregistré certaines des premières données de laboratoire sur l'anatomie et la physiologie de la réponse sexuelle humaine basée sur l'observation directe de 382 femmes et de 312 hommes dans ce qu'ils ont conservativement estimé pour être de « 10.000 cycles complets de réponse sexuelle. » Leurs résultats, en particulier sur la nature de la femelle éveil sexuel (par exemple, décrivant les mécanismes de lubrification vaginale et démystifiant la notion très répandue plus tôt que la lubrification vaginale a provenue du cervix) et orgasme (prouvant que la physiologie de la réponse orgasmique était identique si la stimulation était clitoridienne ou vaginale, et montrante que quelques femmes étaient capables d'être multiorgasmic), dissipé beaucoup d'idées fausses de longue date.

Ils ont conjointement écrit deux textes classiques dans le domaine, Réponse sexuelle humaine et Insuffisance sexuelle humaine, édité en 1966 et 1970 respectivement. Tous les deux livres étaient des best-sellers et ont été traduits en plus de trente langues.

Vers 1970, ces deux illustres pionniers mettent au point un programme incluant éducation sexuelle, sensibilisation au toucher, communication et compression pénienne.

I. L'éducation sexuelle:

Elle porte sur l'anatomo-physiologie des organes génitaux masculin et féminin. Ils traitent des causes et des effets de l'éjaculation prématurée sur le couple. Les croyances et les mythes entretenus au sujet de la sexualité sont passés en revue et ils précisent les attentes de chaque partenaire.

II. La sensibilisation au toucher et la communication :

Pour Masters & Johnson, le patient, c'est le couple. Ils utilisent dans un premier temps les techniques dites "Sensates Focus" : Dans un lieu intime et détendu, les deux sujets sont nus, l'un caresse l'autre mais non simultanément. Pendant que l'un caresse, l'autre se laisse faire et reste à l'écoute de ses sensations et de son plaisir. Les caresses sont réalisées pour donner du plaisir mais hors zone génitale et seins, dans une première étape. Le donneur peut prendre du plaisir à cela et le receveur peut se laisser aller au sien.

Les rôles de donneur et receveur sont échangés au bout de 20 à 30 minutes. Le couple est encouragé à communiquer au sujet de ses valeurs, de ses attitudes et de ses désirs sexuels. Une deuxième séance insiste plus sur le système de communication en intégrant les éléments verbaux et non verbaux au sujet des préférences sexuelles des deux conjoints. Il est même possible de guider la main de son partenaire. Cette étape va inclure la stimulation des seins et des organes génitaux.

La "Squeeze Technic" ou compression pénienne:

Elle a évolué à partir du "Stop and Go" de Semans. La technique du Squeeze intervient après la phase de "Sensate Focus".

- Étape 1 : stimulation du pénis

La femme stimule le pénis de l'homme jusqu'à l'érection complète. Elle place son pouce sur la base ventrale du gland, avec son index et son majeur de chaque coté de la couronne dorsale du gland (autre version : 2 pouces, 2 indexes). Elle effectue une forte pression de cinq secondes. L'homme perd le besoin d'éjaculer et il enregistre une perte d'érection de 10 à 30%. Elle reprend les stimulations et après un temps de 15 secondes environ, elle reprend le même geste de Squeeze.

La première séance consiste à répéter l'alternance stimulation-compression, 5 fois.

L'homme peut identifier les niveaux d'excitation qu'il peut conserver sans éjaculer.

- Étape 2 : la pénétration

Après quelques stimulations manuelles puis Sqeeze, l'homme s'allonge sur le dos. La femme permet alors l'intromission du pénis dans le vagin. Elle ne fait aucun mouvement.

Le partenaire ne bouge pas non plus et peut sentir son excitation augmenter, éventuellement jusqu'à l'approche du Point de Non-Retour. Elle se retire alors et effectuele Squeeze. Ceci est répété cinq fois.

Dans la phase suivante, l'homme bouge son bassin alors que Madame reste immobile.

Lors du stade suivant, Madame peut bouger le bassin. Au cours de la dernière phase,le couple réalise la pénétration dans la position de coté.

Masters et Johnson conseillent d’utiliser cette méthode 6 à 12 mois après la fin du programme : ceci paraît extrêmement long… Les préliminaires sont recommandés ainsi qu'une pratique très régulière.